L'esperluette bleue

  • AGITATION(S)

    L'esperluette est en pleine révolution, elle a décidé de reprendre les choses en main...

    Heu, j'espère qu'elle ne m'inclut pas dans les choses... Chuis inquiet, vous pouvez pas savoir. Enfin, pour l'intant, pas trop de bouleversement pour moi, ça s'agite un peu, elle m'énerve à virevolter autour de ma précieuse personne... Peux rien faire tranquillement, elle mitraille, elle mitraille sec!

    C'est trop bon la salade!

    HERCULE03112011A.jpg

    A la source, c'est encore meilleur!

    HERCULE03112011B.jpg

    Et la rosée de mâche, c'est un grand cru!

    HERCULE03112011C.jpg

    Kesketufé avec cet appareil, t'as pas autre chose à faire?

    HERCULE03112011D.jpg

    HERCULE03112011E.jpg

    Des papiers, du rangement, des créations? Puisketélà, donne-moi donc un 'tit coup à boire!

    HERCULE03112011F.jpg

    Waou... Faut s'étirationner après tous ces efforts!

    HERCULE03112011G.jpg

    Mais cépapossible, tu lâches jamais toi, t'as fini de me surveiller, on dirait un fox-terrier au bord du trou, tiens!

    HERCULE03112011I.jpg

    Peux pas faire mes zézercices tranquille?

    HERCULE03112011J.jpg

    Grrrr, fait frisquet, tu devrais chauffer la rambarde...

    HERCULE03112011H.jpg

    Le décodeur est au fauve ce que la chaufferette est à l'humain...

    HERCULE03112011K.jpg

    Koiiiiiiiiiiiii? On peut plus bailler tranquille? Tu vas me faire une réputation, avec ce genre de cliché... Déjà que le "Hercule Le Loucheux" de tes copines, il a du mal à passer...

    HERCULE03112011L.jpg

    Joyeuse sieste!

    NB: Aucune créature n'a été maltraitée dans ce reportage, à part l'esperluette, qui a gagné quelques trous supplémentaires sur le crâne en tapant ce billet, le Moule à Gaufres adorant se jeter directement sur sa tête quand elle est assise à son bureau...

     

  • LA PEAU DU TAMBOUR

    Petite vitrine, miniature, diorama... C'est ma participation au défi de juin sur ALM (heu, vous avez dit en retard?).

    Aucun terme ne convient réellement, il ne s'agit pas d'un monde à l'échelle, ni d'un véritable diorama, puisque la succession de plans afin de donner de la profondeur n'est pas respectée...

    Lapeaudu tambour1.jpg


    J'inaugure avec cette boîte à trésors une nouvelle catégorie 'Mes petits mondes littéraires'. Il s'agit en l'occurence d'un monde littéraire et policier, celui du roman d'Arturo Perez-Reverte, 'La peau du tambour'.

    Lapeaudu tambour2.jpg


    Dans la Séville actuelle, un prêtre est mandaté par le Vatican, car le Pape reçoit de bien curieux messages directement sur sa boîte e-mail personnelle! On lui dit qu'une église tue dans l'andalouse cité.
    Quelle est donc cette mystérieuse église? Qui est donc ce non moins curieux prêtre, le trop séduisant Lorenzo Quart? Entre magouilles immobilières, belle héritière, truands déjantés et démolition de vieilles pierres, la moiteur de l'Andalousie et les passions vont se combiner dans un récit délicieux de sensualité et de suspense...

    Lapeaudu tambour3.jpg


    Flamboyance d'un vieux papier-peint gaufré aux fleurs de velours rouge, dont j'ai repeint le fond à la dorure d'antiquaire, lit de poupée scié (au cutter, impossible de trouver une pauvre scie dans mes légendaires cartons!), puis patiné, grande croix en étain argenté repeinte en or, ordinateur de poupée mannequin (vouiiiiiiiii, repeint aussi!) avec en fond d'écran un petit bout d'une belle étiquette ancienne 'La liqueur des moines' (ça ne s'invente pas!), minuscule découpi, équivalent 19ème de notre 'Vous avez un message', débauche de dentelle noire, de pierreries, et d'estampes, toutes anciennes, délicates roses de papier anciennes sauvagement repeintes d'un envoûtant carmin, petite croix en lucite noire, petit tambour découpé sur une chromo publicitaire abimée et, sorties tout droit de ma remarquable collection de bijoux de touristes anciens (je vous vois venir, ce sont les bijoux qui sont anciens, les touristes, eux, sont morts depuis longtemps...), deux kitschissimes broches éventail en damasquiné de Tolède, histoire de ne pas échapper aux zibériques clichés!

    Lapeaudu tambour4.jpg


    Finalement, à part les peintures, vernis, paillettes, microbilles, ordinateur en plastique et la boîte à diorama en faux cuir grainé et patiné par mes soins, tout est vieux dans ce défi...

    Lapeaudu tambour5.jpg

    Oups, j'allais oublier! Le roman d'Arturo Perez-Reverte sera expédié avec cette création. J'y aurai inscrit de ma plus belle écriture l'histoire de ce délicieux trésor.

    Vous pouvez trouver cette merveille dans la petite boutique de L'esperluette bleue, sur A Little Market.

    Joyeuse soirée!

  • EN PANNE

    Un rapide message pour vous dire que la martienne est bien patraque ces temps-ci!

    Nihil novi sub sole, mais les changements de pression, les zorages annoncés qui ne viennent pas et les yo-yos de température font de ma pauvre tête un embrouillamini faramineux digne de "Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle...".

    Ibérique défi presque fini, fouilles cartonesques en pause, petits pôquets de trocs à moitié remplis, jonglage entre le climatiseur et la glaglatique des petits matins façon "Vouiii mon roudoudou, Môman dort et te remercie pour le plumo (un grand classique qui dure, qui dure...)!" et sursauts d'énergie pour cuisiner un peu...

    Mais à part ça... Bouh, je tangue toute la journée, je végète, je flapoutise, je brumine, je saute de cachet en pilule (en capilotade, quoi!) et de roman en roman, la lecture étant chez l'esperluette l'ultime rempart contre tous les naufrages...

    Tout de même, il faut que je vous dise: ce matin, l'esperluette a reçu un divin pôquet, une bouteille d'eau pour ses souvenirs bleus. Une bouteille d'eau? Décidément la martienne est bien patraque pour s'extasier devant une bouteille... de flotte!

    Oui, mais elle contient de l'eau véritable du Loch Ness! Rendez-vous compte, de la vraie eau du vrai loch... C'est Sylvie, la divine inspiratrice qui me suggère au gré de nos mots des idées un peu déjantées de créations, qui m'a envoyé le délicieux sacàpolars, qui est allée puiser dans l'infernal lac de l'eau bleue au péril de sa vie...

    Merci Dame Sylvie, tu es délicieusement unique! Une partie du contenu de cette bouteille ira rejoindre les souvenirs bleus de l'esperluette, un chouïa sera utilisé dans le projet "Fantômas contre Scotland Yard", et le reste... Le reste? Le reste attendra que je retrouve dans mes légendaires cartons ce petit flacon, trouvé il y a longtemps sur le net, un unique souvenir de touriste des années 60 réalisé par la manufacture de Beswick:

    SouvenirsbleusNessie.jpg

    Nessie, le seul, le vrai!

    En espérant être à nouveau un peu plus amène et punchy!

    Joyeuse sieste!