• LES PETITS CAILLOUX DE MARY

    Or donc, je disais que dimanche dernier, sous une pluie battante, nous avons vu arriver la famille Bristol, trempée jusqu'aux os, Bones comprise (heu, le jeu de mot, tout de même: Bones trempée jusqu'aux os... Pâmez-vous!).

    Pendant que chacun s'essorait comme il pouvait, Hercule a pointé son nez, curieux de voir pourquoi ce dimanche matin n'était pas comme les autres ("Et les couverts, t'as retrouvé des couverts? On ne va pas aller loin avec 3 petites cuillères", "Mais tourne donc la table dans l'autre sens, en poussant les cartons, ça devrait passer!"...). Il n'a rien trouvé de mieux que de cracher sur Madame Bristol, a daigné accepter une caresse de Mademoiselle Bristol, mais quand il a revu Bones, il est parti se cacher définitivement, tous poils dressés.

    Ce déjeuner fut bien agréable; qu'écris-je? Il fut très agréable et Bones, une fois Hercule évaporé, a été sage comme une image!

    Dame Bristol et Monsieur ont semé quelques petits cailloux chez l'esperluette et Monsieur Pôpa, voyez plutôt:

    MaryBristol15082010A.jpg

    Un divin Floc de Gascogne; il faut vous avouer que généralement, où qu'on aille, on visite d'abord les vignobles (et on s'inquiète des brocantes prévues), alors les fruits de la vigne sont toujours les bienvenus!

    MaryBristol15082010B.jpg

    Accompagné de douceurs ensoleillées...

    MaryBristol15082010C.jpg

    ... Et de délicieux souvenirs bleus pour ma future-ex épicerie!

    Merci encore Dame Bristol pour ces exquis cailloux, ils ont réchauffé mon coeur et ensoleillé mes souvenirs, réels et imaginaires...

    Joyeux dimanche!

    Au fait, Monsieur Poirot est bien entendu revenu sur le devant de la scène, en grognant et me faisant le gros dos, vexé comme un pou d'avoir été atteint dans son amour-propre et surtout dans son territoire... Ca ne lui fait pas de mal, à la merveille des merveilles, de mettre un peu d'eau dans son vin!

  • MCI n°79 - MORCEAUX CHOISIS

    J'inaugure une nouvelle catégorie... Les photos qui me parlent dans MCI.

    A quelques jours de la sortie du numéro automnal, un petit retour sur le numéro 79.

    Dans l'orde (c'est plus facile), tel quel ou idée(s) à piquer, à adapter... Parce que je n'ai jamais réalisé un projet MCI. Une idée créatrice est comme une recette de cuisine: je dévore les revues, mais je ne suis aucune instruction à la lettre (sauf pour la broderie, et encore...).

    MCI79Page18.jpg

    Une délicieuse création de Rébecca, notre Nationale Fée. Je préfère le bleu, naturellement, mais j'aime tout, la toile à matelas chérie, la photo sépia, l'écriture...

    MCI79Page22.jpg

    Teindre, teindre, teindre...

    MCI79Page53.jpg

    Je craque littéralement! J'ai commencé la broderie traditionnelle... sans aucune tradition, en jetant des fils et des perles sur des tissus ou des transferts d'images rétros et surrannées, il est temps que je m'y mette sérieusement.

    MCI79Page74.jpg

    Les plans, cartes et autres mappemondes sont à la croisée de mes chemins historico-géographiques, graphiques, scripturaux... Entre amour du papier et de l'écriture, ces mondes sont une toile de fond qui unifie les rêves de voyages imaginaires et de chines sépia.

    MCI79Page85.jpg

    Les poissons, autre case de mon petit musée personnel. J'aime leur imagerie, les sardines, les truites, les saumons, les porcelaines anciennes et quelquefois un peu kitsch. Sauf dans la salle de bains; je déteste la déco poissons/dauphins/étoile de mer qui fleurit sans goût sur les tapis de bains, qu'on se le dise!

    MCI79Page116.jpg

    Comme Anne, je craque aussi pour ces mots émaillés, d'autant que je n'en ai pas, ou si peu. Avec toutes les brocantes que j'ai écumées dans ma vie... Mais ça viendra!

    MCI79Page118.jpg

    La Havane historique... J'en rêve aussi. J'aime les palais décrépis, témoins de splendeurs passées. J'aime les patios, les maisons coloniales, les jardins intimes, et l'art de se protéger de la chaleur.

    Joyeuse journée!

  • EN ROSE ET GRIS...

    Il faut que je vous dise que j'ai craqué!

    Nan, je suis toujours patraque, mais le moral tient bon.

    TrocChanelkeécharpe.jpg

    C'est en voyant cette divine petite chose que je me suis dit "tiens, allons voir...".

    Et en découvrant l'univers de Chanelke, j'aurais pu ajouter "...si la rose avait éclose". J'aime ce précieux, ce talent de l'indicible, du presque vaporeux, du délicat...

    TrocChanelkeroses.jpg

    Mes antennes ont vibré et j'ai proposé un troc à la belle. A condition qu'elle me laisse le temps de continuer mes fouilles, ardues mais enrichissantes, je commence à retrouver mes petits.

    Je ne sais pas ce qu'elle souhaite, bijou sur mesure, broderie, cartonnage, ou éventail de couleurs du temps, comme La Madeleine, mais moi j'ai une idée bien arrêtée.

    N'oubliez pas que si l'esperuette vit dans le bleu jusqu'aux antennes, la martienne se pare de mille nuances... Je lui avais promis une petite photo d'inspiration pour une écharpe utile/précieuse en gris, argent et rose, couleurs que j'affectionne l'hiver.

    TROCGrisrose.JPG

    J'espère que ce cliché de petites préciosités sera une muse...

    Tout ceci me rappelle à mes bien agréables devoirs: il faut tout de même que je vous écrive la liste des zencourts. Enfin, que je la recopie, parce que tout est inscrit dans mon carnet de blog.

    Mais avant, je vous raconterai combien Monsieur Pôpa et moi avons été gâtés hier, alors que nous recevions la famille Bristol pour un fort sympathique déjeuner dominical.

    Joyeuse journée!