Chez l'Esperluette

  • LA PREUVE...

    ... en images!

    APTChambreAS02092010B.jpg

    Commençons par la chambre de l'esperluette.

    APTChambreAS02092010C.jpg

    Une autre vue.

    APTChambreAS02092010D.jpg

    Encore une.

    APTChambrePapa02092010E.jpg

    Passons à la chambre de Monsieur Pôpa,

    APTChambrePapa02092010F.jpg

    avec son coin musique.

    APTSàm02092010G.jpg

    Dans la salle à manger, tout est prévu pour survivre;

    APTSàm02092010H.jpg

    et déballer en toute sérénité!

    APTCuisine02092010I.jpg

    Dans la cuisine aussi, il faut composer avec les cartons. 

    APTSalon02092010A.jpg

    Je vous rassure, certains coins sont bien dégagés, comme ici dans le salon!

    Je vous avais prévenue, mais je sentais bien que vous pensiez que j'exagérais avec mes cartons...

    Joyeuse soirée!

  • L'ESPERLUETTE CONTRE-ATTAQUE!

    Bon, ben voilà...

    Avant de reprendre mes élucubrations cartonesques et mobilières, je voulais juste vous dire combien vos mots m'ont touchée, moi l'Esperluette toute bleue, et moi la Martienne bien patraque. Et alors que dimanche soir j'avais presque terminé cette note, et que je m'apprêtais à vous répondre de mes petits doigts vaillants, kecroyévoukilariva? Mon toujours charmant opérateur a coupé deux jours plus tôt que prévu! Ca m'a contrariée, mais contrariée... Alors je réponds un peu ce soir collectivement

    J'ai l'impression d'être une usurpatrice devant vos réactions adorables. J'ai peur de mal m'exprimer, mais vos mots sont tellement forts et si éloignés de ceux des personnes qui m'entourent... Pas par mauvaise volonté, pas par manque de compassion, simplement parce qu'on s'habitue à tout, et que je n'ai pas l'air malade. Et puis, c'est moins grave que si c'était pire!

    Ah, mais j'ai repris du poil de la bêêêêêête! Bien obligée, comme on dit. Je n'allais tout de même pas vous priver du plaisir suprême de lire jour après jour le récit palpitant et néanmoins périlleux du déballage de les cartons de la célèbre Esperluette!

    Nous avons une équation très très simple (si si!): comment qu'on fait rentrer 130 mètres cubes de meubles et de cartons dans un appartement de 140 mètres carrés? Heu, ne cherchez pas: on peut pas! La si jolie baguette de fée que m'avait généreusement attribuée la Bouate ne fonctionne pas. On a eu beau tout retourner dans tous les sens (et retouner un buffet deux corps ou un piano dans tous les sens, c'est épuisant!), ça ne marche pas! Conclusion: pour l'instant nous avons à peu près 70 mètres cubes à trier, le reste est toujours au garde-meubles. On verra au fur et à mesure, comme disait la chanteuse.

    Parce qu'avant d'être envahi, l'appartement, il était comme ça:

    APTchambreAS2.JPG

    Ca, c'est un coin de ma chambre, avec un bout du cagibi de Monsieur Pôpa, qui mêne vers sa chambre.

    Ne cherchez pas la touche de couleur (ah si, le sol de l'alcôve de la salle à manger a été peint en bleu, le parquet ayant rendu l'âme sous la moquette), c'est blanc partout. Et même, comme on dit en Franche-Comté: tout partout.

    APTcouloir.JPG

    Un bout de couloir qui va jusqu'à ma chambre à droite, au salon sur la gauche.

    APTsam1.JPG

    Une exquise photo de la salle à manger sus-mentionnée; vous remarquerez avec ravissement le détail qui fait tout: la bouteille en plastique négligeamment posée dans la niche, façon "c'est pour un magazine de déco, il faut que ça ait l'air habité!". Heu, je n'ai par ailleurs jamais compris comment tenir un appareil photo pour prendre une photo d'une pièce, j'ai beau reculer tant que je peux, il y a toujours un mur derrière moi qui m'empêche d'avoir une vue d'ensemble; le mur est fourbe, c'est bien connu!

    Et ça, me direz-vous?

    APTchambreAS.JPG

    Ca, c'est le rêve absolu de l'Esperluette, trouvé il y a un mois à la grande brocante de printemps... C'est tout, c'est le début symbolique de ma nouvelle vie, c'est l'assouvissement de mon amour (mon trouble?) du rangement, du tri, du casier, du tiroir...

    Et qui c'est qui va amoureusement passer des heures à trier sa collection de boutons et de perles anciennes? Rien que ça m'a fait reprendre un peu du poil de la pauv' bêêêête qui ne doit plus en avoir beaucoup sur le dos! Mais je divague...

    Rassemblons-nous: ce soir nous dormons dans notre paradis encartonné, d'ici dimanche, je termine le nettoyage de notre future ex-masure, lundi matin, je rends les clés de la masure.

    Ensuite je dors quelques jours et j'attaque les cartons!

    J'entends la foule impatiente et frustrée: "Comment allons-nous survive sans nouvelle des cartons de l'Esperluette?"... Et moi, comment vais-je tenir maintenant que je suis reviendue et que j'ai retrouvé toutes mes copines bocalesques?

    Et bien faites comme moi: je vais déballer des cartons!

    Et joyeuse soirée!