Jolies promenades

  • MON BLOODY BAG

    Je ne sais par où commencer tant j'ai à vous raconter.

    Je ne vais parler que de merveilles, mais si je les mets toutes dans le même article, vous n'aurez pas le loisir de les savourer à leur juste valeur.

    Alors je vous narre dans l'ordre.

    Bloodybag1.jpg

    Il était une fois une merveille de personne, charmante et assidue visiteuse d'ALM qui traque les merveilles du site, et qui a avec moi entamé un délicieux dialogue inspirateur, notamment "policier"; cette charmante Dame, souffleuse d'idées et de projets pour la bijouteuse débutante que je suis, je vous en reparlerai plus tard, elle mérite largement un article à elle toute seule.

    Il était une fois (ou deux fois, vous choisissez) une merveille de créatrice, une déjantée du cadran, une délireuse de fil, que vous connaissez déjà et qui oeuvre de Midi à quatorze heures ou de Midi à 14 heures avec bonheur dans ses deux boutiques ALM, j'ai nommé Dame Chantal, dont je reparlerai aussi, tant il y a à raconter sur ses délicates et folles créations!

    Bloodybag2.jpg

    La première merveille s'en fut donc la semaine dernière dans l'échoppe de la deuxième merveille pour y faire son shopping et m'offrir cette troisième merveille, le "Bloody Bag", le sac à romans policiers "Meurtres à Londres".

    Bloodybag4.jpg

    Je laisse à Chantal le soin de vous présenter ce sac, avec ses photos et ses mots, c'est sur son blog, ici, je ne pourrais faire mieux qu'elle...

    Bloodybag3.jpg

    Tout de même, je dois vous avouer que Monsieur Poirot, le vrai, le seul, le frémissant moustachu, a vigoureusement prostesté contre l'usurpateur canin... Si je l'avais laissé faire, il n'y aurait déjà plus ni os, ni jambe, ni basket! En revanche, le sac est confortable, en témoigne l'abondante série d'indices - heu, de poils félins - qui ornent aujourd'hui l'intérieur de cette merveille...

    Bon, plaisanterie à part, j'ai tout de même une grave question: le pauvre Ken maintenant unijambiste, que devient-il? Peut-être que Chantal nous le dira...

    Un grand grand merci à toutes deux pour ce divin cadeau, pour cette merveille, pour cette transposition de mes rêves et de mes souvenirs... Je me demande si elles n'ont pas eu accès à mon pauvre et bouillonnant cerveau pour ce délicieux sacàpolars...

    Joyeuse sieste!

  • LE PAVILLON DES PRIMATES DU JARDIN DES PLANTES

    OUF!!!

    Dame Kate ayant reçu son jardin extraordinaire, je peux maintenant vous dévoiler les clichés de cette somptueuse parure! Les boucles d'oreilles, le bracelet et la broche (que j'avais totalement oublié de mentionner)!

    J'ai toujours (enfin, celà fait deux ans) eu l'intention de faire un bijou pour Kate, la reine des Ouistitis.

    BIEBPA1I.jpg

    J'ai rassemblé quelques déclicieux charms anglais zé néanmoins anciens, dont un eski orgue de barbarie qui s'ouvre et qui dévoile un mignon petit ouistiti; le guorille articulé, les trois sages quadrumanes, le régime de bananes et la lettre K complètent ce petit marché animalier, accompagné d'un bracelet également en argent sterling.
    Kate aimant le vert, j'ai aussi déniché ces jolies et grosses perles en plastique (USA), ainsi que ces minuscules et espiègles singes (Japon d'occupation) tenant entre leurs pattes une précieuse opale qui dans toute cette jungle semble parfois devenir verte.

    BIEBPA1J.jpg

    J'ai ensuite demandé à un délicieuse créatrice d'ALM, Dame Lutinana (allez voir sa boutique, elle crée de délicieux et délicats trésors!) de piocher dans ses merveilleuses images surranées pour créer trois cabochons, que j'ai ensuite patiemment peints en vert d'eau, puis recouverts de fines paillettes de trois verts différents (grandement aidée par le fauve en chef Monsieur Poirot, qui a trouvé judicieux d'éternuer dans les paillettes sus-nommées). J'ai bien entendu soigneusement reverni le tout afin que Dame Kate ne ressemble pas à un sapin de Noël...

    BIEBPA1K.jpg

    Et puis je me suis amusée, j'ai brodé, collé, décollé (mes doigts!), enveloppé, plié, tordu, enfilé, rampé (heu, oui, sous la table, pour ramasser les perles...)!

    BIEBPA1L.jpg

    Je ne peux raisonnablement vous indiquer la provenance de chaque élément, mais la majorité des perles est ancienne et provient généralement de Bohème ou du Japon.
    Japonais également (Cherry brand) sont les minuscules cabochons verts en verre bosselé et les divines perles sur tige (on drait des concombres!).
    Les cabochons trèfles vert sapin, les bombés ovales et texturés, les fleurs en verre sablé, l'anneau oblong en verre translucide et les grappes de raisin sont bohémiens. C'est enfin toujours aux mêmes géants du verre et du cristal qu'on doit les trois strass à coudre et la superbe breloque en verre givré vert pâle et transparent.
    Quant aux deux médaillons, le gros rond et le p'tit rectangulaire, je ne sais pas doukilviennent!

    BIEBPA1M.jpg

    En revanche, (et malheureusement pour l'esperluette qui ne porte que de l'argenté, j'dis ça en passant, tant que j'vous tiens!) tous les apprêts (estampes, tiges, anneaux, filigranes et autres bélières) argent vieilli ainsi que les fleurs en lucite et les quelques rocailles sont neufs.

    Je me suis longuement interrogée en tête à tête pour savoir si j'allais ou non vous infliger les détails de cette parure, mais ça vous donne une petite idée de mon travail, de commenkejecrée; et promis, je ne recommencerai pas!

    Epi, si ça vous plaît toujours, n'oubliez pas que vous pouvez voter tous les jours pour les quadrumanes de Kate; c'est par là: Le pavillon des primates du Jardin des Plantes.

    Joyeuse sieste!

  • PETITE SERIE D'INDICES (4)

    Bon, je me désespère de ne pouvoir étaler les zolis bizous de Kate, dont je suis d'ailleurs très fière (et même très très fière!), alors je vous dévoile l'intérieur de la boîte...

    CADEAUMai2011BoîteE.jpg

    ... pour vous faire patienter!

    Joyeuse sieste!