Jolies rencontres

  • PETITE SERIE D'INDICES (2)

    On continue avec cette mystérieuse boîte, dont je ne suis pas l'auteur, mais que je retiens en otage depuis... Ouf, je ne m'en souviens même pas, tiens!

    Un rapide coup d'oeil à l'intérieur de ce sublime écrin:

    CADEAUMai2011BoîteC.JPG

    CADEAUMai2011BoîteD.JPG

    A plus tard pour les quelques bonnes choses qui rempliront ce colis...

    Je terminerai en vous disant que le clou du spectacle (modeste avec ça la martienne patraque) est un "défi de créateur", enfin, dans mon cas, de créateuse...

    Joyeux suspens!

  • PETITE SERIE D'INDICES

    Allez, sans tambour ni trompette, sans crier gare, vous aurez droit pendant quelques jours à quelques photos mystères.

    Mystérieuses et tronquées car la destinaire qui ne se connaît pas encore, mais qui se reconnaîtra je pense avant de recevoir son colis, ne doit pas deviner trop vite.

    On commence par le contenant, dont je suis la gardienne depuis une honteuse éternité...

    CADEAUMai2011BoîteA.JPG

    CADEAUMai2011BoîteB.JPG

    Les autres photos, un peu plus tard, impatientes coquines!

    Je vais couci-couça, mais j'essaie de ne pas y penser, et franchement, c'est pas drôle comme sujet!

    Joyeux muguet!

  • LES PETITS CAILLOUX DE MARY

    Or donc, je disais que dimanche dernier, sous une pluie battante, nous avons vu arriver la famille Bristol, trempée jusqu'aux os, Bones comprise (heu, le jeu de mot, tout de même: Bones trempée jusqu'aux os... Pâmez-vous!).

    Pendant que chacun s'essorait comme il pouvait, Hercule a pointé son nez, curieux de voir pourquoi ce dimanche matin n'était pas comme les autres ("Et les couverts, t'as retrouvé des couverts? On ne va pas aller loin avec 3 petites cuillères", "Mais tourne donc la table dans l'autre sens, en poussant les cartons, ça devrait passer!"...). Il n'a rien trouvé de mieux que de cracher sur Madame Bristol, a daigné accepter une caresse de Mademoiselle Bristol, mais quand il a revu Bones, il est parti se cacher définitivement, tous poils dressés.

    Ce déjeuner fut bien agréable; qu'écris-je? Il fut très agréable et Bones, une fois Hercule évaporé, a été sage comme une image!

    Dame Bristol et Monsieur ont semé quelques petits cailloux chez l'esperluette et Monsieur Pôpa, voyez plutôt:

    MaryBristol15082010A.jpg

    Un divin Floc de Gascogne; il faut vous avouer que généralement, où qu'on aille, on visite d'abord les vignobles (et on s'inquiète des brocantes prévues), alors les fruits de la vigne sont toujours les bienvenus!

    MaryBristol15082010B.jpg

    Accompagné de douceurs ensoleillées...

    MaryBristol15082010C.jpg

    ... Et de délicieux souvenirs bleus pour ma future-ex épicerie!

    Merci encore Dame Bristol pour ces exquis cailloux, ils ont réchauffé mon coeur et ensoleillé mes souvenirs, réels et imaginaires...

    Joyeux dimanche!

    Au fait, Monsieur Poirot est bien entendu revenu sur le devant de la scène, en grognant et me faisant le gros dos, vexé comme un pou d'avoir été atteint dans son amour-propre et surtout dans son territoire... Ca ne lui fait pas de mal, à la merveille des merveilles, de mettre un peu d'eau dans son vin!